Mesquer-Quimiac 1880-1914

Numériser 2le numéro 79 de la revue « Histoire et patrimoine » publiée par l’APHRN http://aphrn.rd-h.fr/ vient de sortir. L’histoire de la « naissance » de la station balnéaire Mesquer-Quimiac y est ainsi évoquée : « Accueillir les «étrangers», les élus de Mesquer s’en préoccupent d’abord en 1861 en réclamant un pont  tournant à Kercabellec qui favoriserait «la commodité et la facilité des baigneurs», puis vingt plus tard, en avril 1882 «sollicitant [à nouveau] la faveur de l’état» pour la construction du pont toujours attendu, les élus précisent pour appuyer leur demande que «la côte de Merquel présente des baies très convenables et très commodes pour prendre des bains… l’établissement de ce pont faciliterait l’accès de ces baies aux étrangers que cette facilité de communication attirerait à Mesquer».

La revue est en vente à Carrefour-Market (Mesquer), à la Maison de la Presse et à l’Office de Tourisme à Quimiac.

 

Publicités
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

À Mesquer vers 1920…

H--P-78---Couverture-1---Projet-2Sous le titre  Le « Mesquerais » : échos d’une paroisse au début du XXe siècle le numéro 78 de la revue « Histoire et patrimoine » publiée par l’APHRN http://aphrn.rd-h.fr/, nous invite à retrouver sous la plume du rédacteur du « Mesquerais » le curé Fouchard « … ces « évènements », grands ou petits, heureux et malheureux où se mêlent intimement informations religieuses et profanes, nous relient au quotidien des Mesquerais et nous font entrevoir leurs préoccupations d’alors… »

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Retour sur le toponyme « goffedin »…

Des remarques concernant l’interprétation du toponyme « goffedins » venant de lecteurs avisés m’ont amenée à aller chercher plus loin …
Une carte postale datée du début du 20ème siècle présente un paludier  travaillant sur le marais du grand govedin. À l’arrière plan de cette photo, on aperçoit les maisons du village de Kerdandec.
Dans un compte-rendu d’une séance conseil municipal daté de  l’année 1912, on apprend que la commune va  procéder au « curage des ruisseaux » y compris celui du « petit goffedin ».
Lors de rédaction d’un petit document à paraître sur la « Toponymie côtière de Pénestin à Piriac en passant par Mesquer », Gildas Buron, spécialiste en toponymie et conservateur du musée des marais salants de Batz a attiré mon attention sur ce toponyme « goffedin » ou « govedin » qui est selon lui, composé de « l’adjectif Kozh, vieux et feden, fontaine ».

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le mystère des goffedins

Les goffedins qui ont donné leur nom à une rue de Quimiac restent bien mystérieux!
Tout ce que nous savons actuellement de nos «goffedins», c’est qu’il existait autrefois deux parcelles le «grand goffedin» et le «petit goffedin». Mélanie Legal-Tattevin née en 1864 à Kerdandec que nous avons évoquée dans « Mesquer prend la plume », cultivait quelques sillons de vigne et un peu de terre sur ces parcelles situées entre le marais et le chemin conduisant de Kerdandec à Quimiac.
Toutes «sources» en langue française explorées en vain, nous sommes allés voir du côté du breton en faisant appel à des amis experts en langue bretonne…

Voici le résultat…
« Goffedins » serait formé d’un nom et d’un adjectif :
GOVEL, nom féminin qui signifie forge
DEUN, adjectif  qui signifie bas, profond, creux
on a alors Govel deun qui se prononce Gof(el)dun et signifie en français  la forge profonde.

Publié dans toponymie | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Des moulins à Mesquer

Des moulins à Mesquer, combien , où et depuis quand ?
Je viens de recevoir un message évoquant la présence de moulins turquois à Mesquer. Ces moulins à pivots tournants sont décrits ainsi par Maurice Chassain, en 1983 « une construction carrée en bois contenant tout le mécanisme (ailes, engrenages, meules…) et perchée sur « le haut d’un pivot central vertical…dans une tour aux murs épais ».
Je n’en ai pas trouvé dans mes recherches sur le territoire de Mesquer, il  semble que ce type de construction a été abandonné dès la fin du XVI ème siècle, ce qui pourrait expliquer l’absence de trace.

Publié dans Moulins | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Écrire à Mesquer…

Descendre au jardin pour y cueillir…

Une petite grenouille verte confortablement installée sur une tomate rouge…

Puis écrire pour partager ce moment passé au tout début du printemps dernier …

Après avoir arraché des mauvaises herbes pendant plus d’une heure sans presque m’arrêter, ni regarder autour de moi, je me suis assise sur un banc au soleil près de la maison pour me reposer.
Au début, j’avais le sentiment d’être écroulée sur ce banc, je me sentais comme un petit «tas», un pied touchant terre, l’autre pas…
Combien suis-je restée comme cela à attendre, à attendre quoi d’ailleurs ?
Je ne pensais à rien…
Puis tout doucement, j’ai senti que mes mains, un peu douloureuses d’avoir tiré si fort sur tant de mauvaises herbes, se détendaient…
J’ai regardé ce jardin (mon jardin) qui commençait à renaître après les froideurs de l’hiver. J’apercevais ça et là, une feuille pointue d’iris, une lame vert tendre de jonquilles plantées trop tardivement, et puis réchauffant tout cela, il y avait la caresse tiède du soleil sur ma joue…
Je prenais conscience du paysage, de la douceur du souffle léger du vent…
Puis tout à coup, le vent s’est levé, il arrivait de la mer…
Le bruissement dans les arbres est devenu plus fort, il était pour moi l’heure de rentrer allumer le feu dans la cheminée….

Publié dans Souvenirs | Laisser un commentaire